vendredi 29 février 2008

Twéninaïne

J’espère que vous avez signé la pétition.
Mais si... la pétition du ML2902 : Mouvement de Libération du 29 février. Il est un peu tard pour vous prévenir certes, mais il faut que vous appreniez être un peu autonomes ! Je ne peux pas être votre seule et unique source d’informations inutiles... Le ML2902 est donc un groupuscule qui milite en faveur d’un 29 février chômé. Les signataires de cette pétition estiment que, le salaire étant annualisé pour la plupart d’entre nous, le 29 février serait donc un jour travaillé (plus) mais pas payé (plus). Mmm. Je n’irais pas jusqu’à dire que c’est intéressant mais c’est un point de vue qui n’est pas tout à fait idiot. Je me posais juste une question... ils travaillent les gens du ML2902 ? Parce qu'il faut avoir une certaine disponibilité intellectuelle pour imaginer une pétition pareille ...

jeudi 28 février 2008

FEMMES DU MONDE

Les femmes rêvent d’attention, elles veulent qu’on les aime, qu’on les séduise, qu’on les colle au mur même parfois. Et ça va arriver, veinardes ! Nous l’avons peut-être récemment illustré avec le pont Simone de Beauvoir (soyons chauvin et de mauvaise foi) mais nous n’allons pas aussi loin que nos voisins espagnols. A Cordoue, la municipalité a officiellement décidé de militer en faveur de la parité hommes-femmes : les nouvelles voies seront nommées dans le respect de l’égalité des genres. Ca me parait être une charmante résolution de début d’année, encore qu’un ami Krishna avec qui je discutais il y a quelques temps me soutenait que seuls les hommes avaient fait avancer ce monde. Grrr…. ça m’a touché en plein féminisme. Simone doit se retourner dans sa tombe... Que penser de Cléopâtre, Jeanne d’Arc, Marie Curie, Indira Ghandi ? Faite le mentir je vous en supplie, allongez (moi) cette liste !

mardi 26 février 2008

SOURIEZ VOUS ETES PUBLIES

Vous avez une voiture et vous consommez de l’alcool ? Gare à vous... Afin de lutter contre l’alcoolisme au volant, le chef de la police de Moscou a eu une idée russe : tirer le portrait des clients ivres. Ce n’est plus de la délation, c’est de l’humiliation. Je ne m’étendrai pas sur ce que m’inspirent ces verbes en « …tion », mais le progressiste chef de la police moscovite a pris les choses en main et contacté la presse locale, en leur demandant de créer une rubrique de la « honte ». Fortement inspiré de la presse à l’époque tsariste, le principe consiste à dévoiler les noms, portraits et mésaventures des saoulards dans les canards locaux. La pratique avait atteint des sommets durant la période soviétique, où les portraits des pochtrons notoires étaient placardés sur les murs au lendemain de leurs mésaventures éthyliques. Non vraiment il n’y a pas de doute : la Russie est bien une démocratie. Je vous tiendrai au courant des dates de pendaisons publiques…

lundi 25 février 2008

WHAT IF NEW-YORK CITY...

Un concours a été organisé à l’initiative du New York City Office of Emergency Management. Le thème est digne des plus mauvais scénarios hollywoodiens : imaginer des solutions pour reloger, en cas d'inondation, la population de la ville la plus densément peuplée des Etats-Unis. Jugés sur des critères très sérieux – multiplicité des logements, mises en places rapide, respect de conditions énergétiques, etc - les propositions se sont montrées audacieuses et créatives. Selon les architectes new-yorkais du Studio Lindfors, la solution viendrait d’en haut. Joliment nommé Cloud City, ce projet met en scène des ballons d'hélium équipés de panneaux solaires, pouvant être branchés aux réseaux existants. Amarrés aux toits des immeubles, les baudruches seraient déployables en 1h par une équipe de 4 ouvriers, et intégreraient des studios de plus de 30 m² (source : Le Monde du 24/02). Une réelle preuve de créativité mais revenons sur terre… ce n’est pas ça qui va nous sauver la vie. C’est aussi l’avis (la vie) des jurés, qui ont retenus des projets plus vraisemblables, comme des conteneurs empilables ou des habitacles en forme de nids d’abeilles. J’aurais voulu vous en dire plus, mais le site américain n’était pas disponible au moment où j’écris ce billet. Si ça vous intéresse, especially for you, ICI.

dimanche 24 février 2008

BONDOUR. DE M'APPELLE CINDY.

Un nouveau robot a été inventé. Non mesdames, calmez-vous… la St Valentin est déjà passée, ce n’est pas un robot de cuisine. Il s’agit de ce qu’on pourrait appeler le premier robot sexuel. Et je vous le donne en mille, qui l’a inventé ? Encore et toujours nos amis japonais. Axis, la société créatrice du l'engin, lui a conféré très peu de fonctions pour l’instant mais ce n’est que le début. Grandeur nature, revêtue de résine et de silicone qualité chirurgicale, Cindy vous menera au nirvana... Elle a la particularité d’être équipée de 2 incroyables tétons munis d’un système sensitif artificiel : pincez-en un, et vous déclencherez des petits cris de plaisir chez Cindy. Pincez l’autre, et ce sont des mots doux qu’elle vous susurrera à l’oreille. En japonais n'oubliez pas. Raaahhh…. Akamaté sunibaï California Maki... Lovely.

jeudi 21 février 2008

EXCUSE MY FRENCH

Les anglais nous ont encore bien eus mais finement, subtilement, à la sauce gravy. Un nouveau personnage vient d’être créé dans la série M. Men, cette gamme de livres carrés destinés aux enfants, qui moquent les petits défauts humains : M. Chatouilleux, Mme Pipelette,... etc. Nos voisins britanniques ont donné vie à M. Malpoli (Mr Rude), triangle dodu à peau rougeotte... et à l’accent français. Yes they dared. Ces punks insulaires ont eu l’audace de nous provoquer sur notre – unique ? – défaut national : la politesse, la rudesse, l’indélicatesse. Notons que ce M. Rude pète quand on lui tire le doigt. Charmant. Mais si on est impolis on n’est pas rancuniers. Et on n’est pas les seuls car depuis leur création en 1971, les livres « M.Men » se sont vendus à 100 millions d’exemplaires dans pas moins de 22 pays. Le prochain : Mme Dilettante ? Hihi !

mercredi 20 février 2008

ILLICO BISTRO

Paris est ici maintenant et pour toujours, mais c’est aussi ailleurs la bas pour une heure. Celle de l’apéro au fameux « bistrot »… Savez-vous pourquoi on les appelle comme ça, les cafés ? Autour de 1900 de nombreux russes immigrèrent en France et particulièrement à Paris. J’ai lu que certains se seraient improvisés taxis et auraient eu pour habitude de s’arrêter boire un verre de vin entre deux clients. Ils s’installaient alors au bar et commandaient leur ballon avec empressement « un verre de rouge svp… bistro bistro… » (bistro signifiant vite ou rapidement en russe). Certains clients reprirent cette expression par moquerie tout d'abord, puis l'expression se popularisa dans les cafés pour devenir ce qu’on connaît : « on va au bistrot ». Qui dit mieux ?

mardi 19 février 2008

C'EST WOUF !

La Nouvelle-Zélande c’est tellement loin que personne ne vient les voir les kiwis... Ils doivent se faire terriblement chier, et c'est sans doute pour ça qu’ils ont enregistré une chanson à une fréquence que seuls les chiens peuvent entendre. Totalement inutile inaudible pour l’homme, A Very Silent Night, s’est quand même retrouvée en tête des ventes à Noël dernier. Notons que la diffusion du titre a déclenché des réactions parfois vives de son auditoire canin. Notamment celle d’un chien qui a « attaqué la radio au moment où le morceau passait, devenant fou furieux et détruisant totalement l'appareil. » selon Bob Kerridge, directeur de l'association de protection des animaux SPCA.
Cette initiative a au moins une vocation caritative : elle a déjà permis de collecter presque 12000 € au profit de la défense des chiens. Le parfum, les bijoux, les fringues, le psy. Prochaine étape : la clope pour chiens je suppose. T’as du feu médor ? Waf. dans la poche de ma veste.

lundi 18 février 2008

SALUT, ZARA ?

Qui l’eut cru… Amancio Ortega, le milliardaire fondateur de la chaîne de prêt à porter Zara, se sent menacé par de petits entrepreneurs.
Il se trouve que Zara est le nom d’une bourgade en Turquie. Deux natifs de ce village cherchent depuis quelques temps un nom qui convienne au propriétaire de la chaîne textile pour leur entreprise. Premier fabricant de lentilles de contact en Turquie, les deux associés ont d’abord souhaité l’appeler Zara Lens. Pressions du fabricant espagnol, procès : perdu. Ils ont tenté ZarAccom : perdu. Aujourd’hui ils réitèrent : Zar & Accom. A suivre… Même chose pour Necla Zarakol : il a montée il y a quinze ans une agence de communication qui porte son nom, mais Ortega l’empêche de référencer sa société sous ce patronyme. Idem pour Zaranism une entreprise de confection. Têtes de turcs? Pas vraiment... Cette veille concurrentielle peut parait re excessive. Mais quand on a créé une boutique il y a quinze ans, qui génère
aujourd’hui un bénéfice d’1 milliard d’euros, on peut comprendre que l’homme se méfie des entrepreneurs à priori sans prétention.

dimanche 17 février 2008

ON NE SE MELANGE PAS

Le journal « A nous Paris » de cette semaine fait une double page sur mon thème préféré : le déterminisme social. Ahaha ! J’vous l’avais bien dit ! c’était vrai il y a 100 ans, et ça l’est toujours en 2007 : nous sommes beaucoup plus disposés à nous caser avec quelqu’un d’un « milieu social identique ou proche ». Autrement dit les bourges sont encore avec des bourges, et les prolos encore avec des prolos. Selon Francoscopie 2007 de Gérard Mermet, 50% des enfants d’ouvriers se casent avec des ouvriers.
Aïe. ça fait mal à l’être extraordinaire qui est en nous ça... Mais il n’y a pas vraiment de quoi, car l’unicité de chaque individu n’est pas incompatible avec l’existence d’un déterminisme social et culturel pas vrai ?
Cet article survolait aussi deux trois infos à partager à l’apéro : le nombre de mariages diminue mais les re-mariages augmentent; les jeunes mariés d’aujourd’hui sont en moyenne six ans plus agés que ceux de 1980 (si si c’est possible. relisez lentement); et le fin du fin : depuis 2006, les naissances hors mariage sont majoritaires. Enfin un scoop ! Et dire que ça avait un si vilain nom autrefois…

vendredi 15 février 2008

TENTER SI BIEN...



8% de chômage en France ? On se demande pourquoi, il y a plein de boulot... Même ce qui n’en est pas est transformé en contrat au regard de la loi. Dans Le Monde d’aujourd’hui (oui, mes billets inutiles ont des sources très sérieuses), on relate que la justice française vient de requalifier la participation de trois candidats à l’émission « l’Ile de la Tentation » comme étant un contrat de travail à part entière. Autrement dit, la 18e chambre sociale de la cour d'appel de Paris a estimé mardi 12 février que siroter des cocktails oranges et bleus, enfiler un maillot de bain quotidiennement, être obligé de porter des colliers ethniques était un – vrai - boulot. Les futurs participants de l’émission seront donc maintenant considérés comme des salariés, et protégés par le code du travail. Reste à vérifier si celui qui est trompé touche bien sa prime sur objectifs, et si l’autre honore son préavis après avoir envoyé sa carte postale de démission.

jeudi 14 février 2008

ST VALENTIN

Il y a des choses qui me lassent et la St Valentin en fait partie. Ce conformisme, ce marroniérisme, cet entêtement saisonnier à nous servir les mêmes recettes chaque année. Vous n’en avez pas marre vous des bouchées Fauchon en forme de cœur, des créateurs qui sentent la rose, et des sex toys en forme de b. ? Pour une fois je voudrais lire une st valentin plus rock, plus punk, presque anar. Je verrais bien des tatoos idiots « je t’aime bien pour toujours». Des voyages absurdes « Camden pour les pyromanes » « Rosny sous bois world tour ». Ou des cadeaux lunaires « que pensez-vous d'une petite moumoute pour monsieur ?». Journaux, magazines, sujets télévisés, toutes ces communications manquent cruellement d’imagination, et sans imagination on s’ennuie, et si on s’ennuie autant ne rien faire, et surtout pas célébrer un Saint aussi assomant. Zzzzzz...

lundi 11 février 2008

HISTOIRE D'ARGENT SALE

Des chercheurs suisses viennent de mettre en lumière un phénomène inquiétant : le virus de la grippe pourrait survivre plusieurs jours sur les billets de banque.

Dans un pays où l’argent sale est aussi répandu, l’annonce a suscité l’intérêt d’une banque qui a voulu en savoir plus. Elle a donc mis quelques demi... billets de 50 CHF à la disposition des chercheurs. Le virus de la grippe y a été déposé en laboratoire selon différentes concentrations et - résultat surprenant - les microbes les plus concentrés se sont accrochés jusqu’à 14 jours à la caillasse.

Pour étayer la viabilité de cette théorie dans le monde réel, il a ensuite été demandé à 14 enfants grippés d’offrir leurs sécrétions nasales à la science (l’étude ne dit pas comment les petits ont effectué cette opération mais ça a dû être une joyeuse rigolade caca boudin…). Toujours est-il que cette expérience a montré que certains échantillons auraient survécus jusqu’à 2 jours dans un tiers des cas !

A cette étape, il peut être conclu que les virus de la grippe font preuve d’une stabilité déconcertante, mais pas encore que la transmission est effective pour générer un réel danger de pandémie. Alors en attendant les résultats définitifs, arrêtez de tripoter votre nez, et lavez-vous bien les mains bande de gros dégoûtants…



dimanche 10 février 2008

QUELQU'UN M'A DIT QUE...

Quelqu’un m’a dit qu’on lui avait dit qu’il avait entendu dans une fête bourrée (la fête) qu’il savait pourquoi Cécilia Sarkozy ne s’était pas rendue aux urnes le 6 mai dernier. Le Nouvel Obs est au pénal, moi c’est au fiscal que je vais me frotter... Mais j’ai un devoir d’information n’est-ce pas ? Je ne peins pas des montagnes en rouge, moi je balance. Et ça aussi c’est tout un art… La raison officieuse accuserait donc l’une des maîtresses de Nicolas, qui serait malencontreusement tombée enceinte de lui (c’est déjà très calomnieux), et dont la fille présumée serait née le dit-jour. Un peu tiré par les cheveux m’opposerez-vous, et par l’affirmative je vous répondrais. Mais si une Mazarine fait son apparition dans une dixhuitaine d’années, j’ose espérer que vous rendrez à César ce qui appartient à César. Rendez-vous place des Grands Hommes…

LA VIE EN ROUGE


Marco Evaristti, cet artiste danois d’origine chilienne, vient dattaquer le troisième volet de son triptyque Pink State. Après avoir colorié un iceberg en rouge, puis le Mont Blanc, c’est une dune, un dromadaire, une chèvre et une brebis qui en ont vu de toutes les couleurs au Sahara. Artiste engagé, Evaristti met en place des œuvres qui interpellent le public en faveur de l’environnement. La peinture utilisée est à base de fruit, elle est biodégradable.

Cet original avait déjà sublimement défrayé la chronique en 2000, grâce à une installation qui consistait à exposer des poissons rouges dans un mixeur, laissant le choix au spectateur de le mettre ou non en marche. "Je voulais laisser les gens face à leur conscience, leur libre arbitre, leur instinct, de déclencher ou non le bouton de la mort", avait-il expliqué à l'époque. Il envisage maintenant de colorer un nuage en rose à Vienne, puis les chutes du Niagara. J’aime les artistes décriés... mais je trouve celui-là particulièrement rafraichissant !


jeudi 7 février 2008

mardi 5 février 2008

PTITE GROSSE

Roger ! Roger ! Roger ? Roger ! Roger ! Roger !
Mmm ?
J’ai grossi ?
Mmm.

Roger a raison.
D’après la dernière campagne nationale de mensurations, la femme française a pris 1 taille depuis 1970. On est passé d’un 38 à un 40 en trois décennies. L’étude précise qu’on a gardé nos proportions (de rêve).
Tout s'explique ! Ces filles immenses et suberbes dont on cherche à nous faire croire qu’elles sont madame-tout-le-monde… elles-ne-sont-pas-françaises ! Quant aux fameux spots TV, ils illustrent simplement une déclinaison de la fameuse théorie de Marylin Manson : les méchants publicitaires nous complexent pour nous faire consommer plus. C’est tout. Alors arrêtons de consommer les filles... On n'est pas grosses, on est juste "plus" grosses...
Et petit clin d’œil aux petites : selon la même étude, la taille moyenne de la française est 1,625m. Ah parce qu’en plus on n’est même pas petites ?!!

lundi 4 février 2008

OUPS ! J'AI PAS FAIT SEX-PRAY

Alors il parait qu’un préservatif en spray est en cours de conception. C’est un allemand, M. Krause, qui en est l’inventeur, pour s’adapter à toutes les tailles de sexe précise t-il. Hyper pratique, le latex liquide se vaporise simplement sur le pénis, 25 secondes pour sécher (10 secondes quand le produit sera au point). Après usage, le monsieur n’a qu’à le « retirer en le déroulant, comme une capote traditionnelle». M. Krause nous informe que ce préservatif en spray sera disponible en rouge, en vert, en jaune et en transparent. Spécialistes de la démographie, préparez-vous à un nouveau baby-boom...



samedi 2 février 2008

CLASSE INTERGALACTIQUE

Les Beatles auraient fêté leur cinquantenaire cette année, la NASA les a elle, ses 50 ans bien frappés. Pour célébrer cet anniversaire, cette dernière a prévu de diffuser le morceau du groupe britannique « Across the universe » dans le cosmos... C’est immanquable, et c’est le 4 février prochain à 00h00 (GMT).

Le Paris Paris c’est fini... Les teufs classes maintenant, c’est dans l’espace.

vendredi 1 février 2008

CRISE DU LOGEMENT


Pour continuer sur le thème de la rupture, un chercheur du CNRS expliquait avant-hier sur la Cinq :

Au-delà des mauvaises anticipations du gouvernement, c’est une cause sociétale qui amplifie la crise de l’immobilier en France. Et oui, nous évoluons vers des schémas familiaux différents, et ces nouveaux modèles de divorcés, familles recomposées, célibataires autonomes (chacun chez soi), consomment du logement ! Un besoin en toits multiplié, des surfaces similaires, et une pénurie d’appartements qui s’accentue.

Moralité de l’histoire : sauver son couple devrait profiter aux familles les plus démunies. alors luttez.

MALADIE D'AMOUR

Allo Aki ? ça va ?
Naaaaannnnn...bouhouhouuououou….suis à la maison, en congés « maladie d’amour ». Shinji m’a larguée…
C’est ce que nous pourrons peut-être entendre un jour en France. Et c’est ce qui se passe actuellement au pays du soleil levant. Avant-hier matin sur France Info : une société japonaise, Hime & Company, vient de proposer d’instaurer 2 ou 3 jours de congés pour se remettre d’une rupture amoureuse.
Pfffffff… moi je trouve ça trop naze. Rompre dans de bonnes conditions c’est comme accoucher sans douleur. Une rupture amoureuse ça se vit ça se tord ça se souffre, sinon ça n’a plus d’intérêt. L’important c’est l’humiliation, l’annonce aux collègues, les pleurs sur le clavier, les yeux gonflés en réu. Enfin ça parait loufoque, mais c’est juste japonais. Rappelons quand même que les nippons sont le plus souvent mariés à leur entreprise, et les jours de rupture avec son amant, c’est encore à négocier…