lundi 11 février 2008

HISTOIRE D'ARGENT SALE

Des chercheurs suisses viennent de mettre en lumière un phénomène inquiétant : le virus de la grippe pourrait survivre plusieurs jours sur les billets de banque.

Dans un pays où l’argent sale est aussi répandu, l’annonce a suscité l’intérêt d’une banque qui a voulu en savoir plus. Elle a donc mis quelques demi... billets de 50 CHF à la disposition des chercheurs. Le virus de la grippe y a été déposé en laboratoire selon différentes concentrations et - résultat surprenant - les microbes les plus concentrés se sont accrochés jusqu’à 14 jours à la caillasse.

Pour étayer la viabilité de cette théorie dans le monde réel, il a ensuite été demandé à 14 enfants grippés d’offrir leurs sécrétions nasales à la science (l’étude ne dit pas comment les petits ont effectué cette opération mais ça a dû être une joyeuse rigolade caca boudin…). Toujours est-il que cette expérience a montré que certains échantillons auraient survécus jusqu’à 2 jours dans un tiers des cas !

A cette étape, il peut être conclu que les virus de la grippe font preuve d’une stabilité déconcertante, mais pas encore que la transmission est effective pour générer un réel danger de pandémie. Alors en attendant les résultats définitifs, arrêtez de tripoter votre nez, et lavez-vous bien les mains bande de gros dégoûtants…



3 commentaires:

Jérôme a dit…

j'ai bien un commentaire, mais apres Sophie elle va dire que je suis pas classe...

so dilettante a dit…

nous sommes tous friands de tes commentaires mon cher jérome. nous attendons...

Jérôme a dit…

bahh maintenant j'me souviens pu skevoulaidir