lundi 21 juillet 2008

ENFUMAGE NOCTURNE


Hier soir j’ai appris à fumer. A ma fenêtre, j’ai piqué le mégot que mon mec avait laissé, emprunté le briquet que son compagnon de fume avait oublié et j’ai appris à fumer comme ça, tranquille, un soir d’été. j’ai placé le mégot dans ma bouche, à l’envers d’abord, puis quand la cendre froide s’est effritée sur ma langue j’ai compris, j’ai retourné l’empaffé. Avant tout acte irréversible j’ai ressassé les scènes mythiques que j’avais emmagasinées depuis 34 ans (oui j’ai passé l’adolescence depuis quelques mois déjà), le regard dans le vague, le sourcil soucieux, la flamme à la main. c’était fort. le moment d’avant est toujours celui que je préfère... J’ai porté la main à la bouche, j’ai baillé un coup, puis je me suis lancée : j’ai aspiré ma première bouffée de liberté. ffffffffhh…. lentement j’ai recraché le feu sacré. Alors c’est ça d’être fumeur ? j’adore. j’ai de l’allure non ?.... Au milieu de ma brume individuelle je savoure ma rébellion, je me délecte de mon anarchisme : se mettre à fumer à mon âge franchement… au moment où les interdits sont les plus forts, les symboles les plus galvaudés, les bars les moins enfumés. Je me félicite intérieurement : j'ai toujours chéri ma stupidité.

(vous pouvez aussi voir cet article sur LadiesRoom)

8 commentaires:

coco a dit…

quand fumer des clopes devient un acte subversif, ça craint du boudin, ça fait froid dans le dos, Non?

Aurélisme a dit…

Alors là, je dois dire que je suis bluffée... C'est magnifiquement lyrique et joliment rebelle...

Et selon le baleinié, prendre une cigarette par le mauvais bout et l'allumer porte un nom... C'est une couffiarde :) (par ext. personne qu'on croyait amicale et qui vous blesse en public)

So dilettante a dit…

@coco : rock attitude, femmes, après l'amour, concerts enfumés. disons qu'il y a toute une attitude qui va bien...
@aurélisme : as-tu vu comme je t'ai écoutée avec metronomy ?!

So dilettante a dit…

@coco : incompréhensible mon comment sorry. je voulais dire que la clope a tjs été un chouille subversive, selon les époques et les contextes : cf imaginaire collectif et les ex que je cite. mais plus du tout aujourdh'ui of course.

Marie-Georges Profonde a dit…

Très très bien ! Je me suis revue à la fenêtre de ma chambre, en train de fumer ma première cigarette à moi.
Tiens, on a le même âge !
Bon, commencer c'est pas une bonne idée, pour des raisons que tu connais. En tant qu'ex fumeuse, je peux distiller ma morale à 2 balles, cela dit le texte me donne plutôt envie de t'applaudir... Magie des phrases bien foutues !

britBrit a dit…

Un acte manqué à l'adolescence qui n'a eu de cesse de titiller ta curiosité. Oui, voilà comment je qualifierai ce galop d'essai.

Bridget a dit…

je lui ai dit : "Tropisme adulescence grave, un tactisme marketien en diable !" et elle m'a répondu : "fumier peterpanesque. un tout nouveau syndrôme issu des OGM"...elle est trop forte la Rolande !(Rolande le vrai prénom de Mme Dilettante pour les non-initiées).

So dilettante a dit…

@bridget : c'était pour te prouver que je n'avais pas de nègres. quelques asiatiques tout au plus...

@brit : ouech ouech

@marieGeo : j'adore sentir la fumée passer dans ma(riegeorge)